Communiqué de Bouaziz Aït Chebib et Hocine Azem


Communiqué de Bouaziz Ait Chebib et Hocine Azem

Le peuple kabyle ne vous servira plus de chair à canon

Encore une fois l'Algérie coloniale tente vainement d'installer la Kabylie dans une spirale de violence politique. Encore une fois l'Algérie coloniale mène sa guerre de succession sur les territoires de Kabylie qu'elle livre au chaos et à la désolation. Si le droit de grève et les pratiques démocratiques sont fortement ancrés en Kabylie, nous devons demeurer vigilants pour que ces valeurs universelles ne soient pas détournées pour constituer les bases arrières d'une guerre qui sera néfaste pour la Kabylie .

Comme en 2011, le pouvoir algérien utilise le soulèvement en  Kabylie et les Kabyles pour neutraliser l'Algérie. Conscient de l'effet repoussoir qu'exerce la Kabylie sur le subconscient algerien, il agite à chaque fois la "menace" kabyle pour maintenir l'Algérie sous son joug. Pour désamorcer le mécontentement engendré par sa loi de finance de 2017, il charge ses relais locaux de mettre la Kabylie à feu et à sang.

C'est ainsi qu'une grève légitime contre l'oppression fiscale que subit la Kabylie se voit orientée vers un terrain d'émeutes et de violence. C'est dans des contextes semblables que nous devons nous rappeler le martyre de Matoub Lounes, des victimes du printemps noir et le lourd tribut que la Kabylie a toujours payé à chaque fois que des règlements de comptes se jouent à Alger.

Les récents événements qui ont secoué la Kabylie sont l'œuvre des cercles d'intérêt occultes qui œuvrent à démanteler la cohésion sociale de la nation kabyle en fomentant sciemment des troubles et des violences. 

Le peuple kabyle doit mener une lutte pacifique pour sa libération et le recouvrement de sa souveraineté. Le pacifisme n'est pas synonyme de résignation, mais la violence ne fait que l'éloigner de son projet politique pour une Kabylie libre, démocratique, sociale et laïque.

La scène politique kabyle est riche par sa diversité, nos divergences doivent vitalement être considérées comme une richesse d'opinion signe du caractère démocratique, socle de notre culture. Nous nous devons de rester unis pour assurer la pérennité et la sécurité de notre peuple et rassurer notre jeunesse, l'avenir de la nation kabyle. Notre force viendra de notre union qui est et restera l'ultime moyen de préserver la vie de nos jeunes et d'extirper la Kabylie du marasme multidimensionnel dans lequel l'État algérien l'a plongée!

Nous avons la responsabilité historique de nous organiser afin d'accompagner cette force et cette jeunesse dans la construction d'un avenir de paix, de liberté et de fraternité.

Les combats libérateurs et démocratiques nécessitent discernement, engagement, action et union. C'est pourquoi nous lançons un appel fraternel à tous les militants kabyles, indépendantistes, autonomistes, fédéralistes ou régionalistes, et ce sans distinction aucune, à bâtir l'unité dans le respect de la diversité car seules notre union et notre solidarité pourront sauver la Kabylie.


Bouaziz Ait-Chebib et Hocine Azem
Fourni par Blogger.