Grande marche des étudiants à Tizi-Ouzou pour dénoncer l'insécurité et le lâche assassinat du jeune Djamel

Géante marche pour dénoncer l'insécurité à Tizi-Ouzou


TIZI-WEZZU (Monde Kabyle) - Plusieurs milliers d’étudiants de l'Université Mouloud Maameri de Tizi-Ouzou (UMMTO) ainsi que la mobilisation citoyenne ont observé une grande marche le jour d'aujourd'hui, le 13 février 2017, pour dénoncer le lâche assassinat de Souak Djamel, jeune étudiant kabyle, froidement assassiné à l'arme blanche, le 3 février dernier, à proximité de la cité universitaire du campus Hasnaoua, par un individu qui s'est rendu à la police quelques jours plutard.

En effet, une dizaine de milliers de citoyens de la ville de Tizi-Ouzou et d'autres régions ont rejoint et répondu à l'appel de la communauté estudiantine pour réclamer la sécurité dans les villes de la Kabylie, dénoncer des actes délinquants comme celui qui a emporté la vie du jeune Souak Djamel de la région d'At Abdelmoumen.

En premier lieu, les étudiants se sont rassemblés devant la bibliothèque centrale de hasnaoua ou ils ont observé une minute de silence et donné la paroles à quelques étudiants pour intervenir. « Notre université, sensée être un lieu élitaire de savoir et de rayonnement, est devenue aujourd’hui, un théâtre pour les scènes de violence et de délinquance à cause de laxisme et le laisser-aller des responsables. Nous exigeons des solutions fermes et urgentes pour rendre à notre université son éclat. » était l'une des interventions.


La marche a débuté vers 11h du premier portail de hasnaoua vers la place Matoub Lounes au centre ville, les étudiants ont tenu une marche silencieuse en brandissant des banderoles et des pancartes qui expriment leur inquiétude. "Je suis Djamel", "Mobilisation pacifique pour une justice équitable", "Ou on va ?", "sécurité...première des libertés", étaient quelques unes des banderoles.

L'organisation des étudiants a été présente, la marche a connu un grand succès, les étudiants ont montré leur mobilisation massive, la police n'a pas intervenu mais était du coté des étudiants, une chaîne de sécurisation a été bien tout au long de la marche. 

Avant de se dispersé dans le calme, les manifestants ont observé un autre rassemblement à la place Matoub Lounes, prés de l'ancienne gare de Tizi-Ouzou.

La Rédaction  

Quelques photos :







Fourni par Blogger.