Kabylie: Les clarifications de Bouaziz Ait Chebib




POLITIQUE / KABYLIE (Monde Kabyle).

J'ai appris que sur les réseaux sociaux qu'une camarade militante a mal interprété ma proposition concernant la conférence de la fraternité kabyle en écrivant : " Lorsque j'entends le militant Bouaziz Ait Chebib dire qu'il faut substituer à la lutte politique pour la libération de la kabylie l'organisation d'un colloque pour débattre de l'indépendance, de l'autonomie ou de la régionalisation je reste perplexe ..." 

Sans polémique, j'apporte fraternellement les clarifications suivantes:

- Je suis un militant indépendantiste. Je l'assume dignement et publiquement tout en étant ouvert au débat. 

- J'ai déclaré ceci : qu'on soit pour l’indépendance, pour l'autonomie ou la régionalisation, le devoir patriotique nous recommande de débattre pour trouver des dénominateurs communs sur lesquels on peut travailler ensemble sur le terrain afin d'être en mesure de faire face à la salafisation , l'arabisation et à la répression ... Ce sont des questions sur lesquelles on peut s'entendre quelle que soit notre bord politique. Bâtissons l'unité dans la diversité. 

- Je n'ai jamais parlé de substituer quoi que ce soit à la lutte pour la libération de la Kabylie. Bien au contraire, j'ai insisté sur la nécessité de consolider cette lutte par la mobilisation de toutes les énergies afin de prendre en charge les problèmes quotidiens du peuple kabyle qui ne peuvent pas attendre l'avènement de l'État kabyle. En d'autres termes, parallèlement à la lutte pour la libération de la Kabylie, on doit bâtir un État kabyle de fait. Et mettre le pouvoir colonial algérien devant le fait accompli.

Je saisis cette occasion pour rappeler à l'opinion publique kabyles les objectifs de la conférence que nous avons proposée : 

- Rassembler les diverses sensibilités politiques kabyles pour rétablir le dialogue entre kabyles et instaurer un débat serein et fraternel. La Kabylie a besoin de tous ses enfants. Elle réclame le rassemblement de toutes ses forces positives.

- Signer un pacte de respect mutuel entre toutes les sensibilités, sans pour autant entraver le débat contradictoire où chacun aura à charge de convaincre l’autre du bien fondé de ses positions.

- Dégager les dénominateurs communs sur lesquels l’ensemble des sensibilités pourra s’engager à travailler pour le bien de la Kabylie ; car quelles que soient les divergences qui peuvent exister entre les différentes sensibilités kabyles, elles partagent l’essentiel : la défense des intérêts de la Kabylie.

- Mettre sur pied des institutions populaires participatives qui auront pour mission de défendre et de protéger les intérêts immédiats de la Kabylie contre les graves nuisances et atteintes du régime colonial algérien.

- Œuvrer à réfléchir et à trouver le meilleur moyen d’impliquer davantage les femmes dans la construction et la prise en charge du destin d’une Kabylie, certes authentique, mais moderne, ouverte sur le monde libre et foncièrement acquise au principe d’égalité et d’équité. Un peuple qui écarte la moitié de sa société est condamné à sombrer dans les ténèbres de l’humanité.

Il faut bien comprendre le sens de notre modeste proposition, nous ne cherchons pas à nous substituer à un courant politique ou à un autre. Notre objectif est de contribuer à construire des ponts entre différents acteurs de la Kabylie. De ce fait, nous restons ouverts et disposés à soutenir toute autre démarche allant dans le sens du rassemblement des forces kabyles soucieuses de soustraire la Kabylie à l’action destructrice de l'État algérien.

Bouaziz Aït Chebib


Aucun commentaire

Fourni par Blogger.