Le rassemblement du MAK-Anavad d'Iɛeẓẓugen a été violemment réprimé ( Balles en caoutchouc, lacrymogènes, coups de matraques ...etc) (Actualisé)




IƐEẒẒUGEN (Monde Kabyle) - Le rassemblement du MAK-Anavad prévu pour aujourd'hui à Iɛeẓẓugen, à la place des martyrs, pour l'occasion de la Journée de la nation Kabyle et pour rendre hommage à Kamel Irechen, a été sauvagement réprimé par la police coloniale algérienne. La journée purement historique kabyle s'est renversée encore une fois défavorablement contre la Kabylie d'une façon brutale. Des balles lacrymogènes et en caoutchouc ont été tirés par la police coloniale algérienne. Beaucoup de blessés ont été signalés  

Plusieurs militants ont été agressés sur place et ont été conduits à de différents commissariats. La présidente de la Coordination du MAK-Anavad de l'Ouest, Rachida Ider en l'occurrence, a été agressée et tabassée violemment par les agents de la police coloniale. "Ce sont des coups de pieds, de poings et de matraques qu'a reçu Madame Berradj Rachida (Née Ider) sur son corps" nous rapporté un militant du MAK-Anavad. Une vidéo suivra pour voir l'agression de la présidente en question.

Entre 80 et 100 militants et militantes du MAK-Anavad ont été interpellés violemment à Iɛeẓẓugen aujourd’hui. La police algérienne se montre de plus en plus farouche quand il s'agit des militants souverainistes kabyles.  

Néanmoins, les militants qui sont restés dehors et qui ont échappé aux mains de la police coloniale, ont résisté à ce massacre. Ils ont pu organiser un rassemblement devant le commissariat où étaient retenus les autres militants arrêtés tôt. Ils ont exigé la libération immédiate de leurs frères militants et sœurs militantes. 

L'action s'est poursuivie, un dépôt de gerbe de fleurs à la tombe du célèbre martyr Kamel Irchen a été tenu. Les militants se réjouissent de l'exploit qu'ils ont pu réaliser.

A Michelet, Bouaziz Aït Chebib, l'ancien président du MAK et Syphax ont été arrêtés pendant plus de 6 heures. Ils ont été libérés après avoir passé de longs interrogatoires. Aussi, Abdelkader Ould Abdeslam, Hamid et Achour étaient poursuivis tout le long de cette journée hautement kabyle.

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous en savons pas plus de détails sur les militants "Qui est libre et qui est séquestré", nous allons faire de notre mieux pour en savoir et vous en faire part. 

14 Juin 2017 A 19h45

Mise à jour à "00h00" :  Tous les militants arrêtés à Iɛeẓẓugen ont été relâchés 

La Rédaction 


Vidéo de l'arrestation musclée de Rachida Ider


Rachida Ider libérée, mais blessée à l'épaule




- Publicité -


Aucun commentaire

Fourni par Blogger.