Séquestration de passeports. Ce que l’opinion doit savoir




CONTRIBUTION (Monde Kabyle) - A ce jour, aucun média dits kabyle (journaux électroniques et autres sites d’information) n’a révélé la situation préoccupante de nombreux ressortissants Kabyles qui vivent dans l’Hexagone et qui se sont sont vus séquestrer leurs documents de voyage (passeports). Ils sont ainsi privés se rapprocher des leurs en toute circonstances (joie ou peine), surtout en cette période estivale.

Le motif qui est mis en avant et leur supposée proximité avec le mouvement MAK en France et, peut-être, aussi dans d’autres pays. Les plus chanceux d’entre eux et qui pensaient trouver une parade, du fait de leur statut de double-nationaux, pour contourner l’obstacle en faisant usage de passeport français moyennant la délivrance d’un visa d’entrée dans leur pays ont vite déchanté. Même cette porte leur est fermée en raison des refus qu’ils ont essuyés ou de l’annulation de ces mêmes visas si d’aventure ils leur auront été délivrés. 



Ces mesures d’abus de pouvoir et de violation du droit liberté de circuler doivent être dénoncées avec force. De telles mesures ne peuvent être prises et mises à exécution que si elles sont consécutives à une décision de justice qui statue dans ce sens.

Il n’en est rien. Vivant dans une situation de désarroi total, ces personnes ne savent guère à quel saint du régime ils pourraient s’adresser afin de résoudre ce problème qui a pour seul justificatif le zèle de fonctionnaires enclin à toutes les bassesses et soumissions pour le seul motif de plaire à leurs maîtres.

Ce sont là quelques-unes des formes d’harcèlement et de déni de droits auxquels sont soumis les citoyens Kabyles dès lors qu’ils osent afficher leur attachement à leur identité et leur volonté de s’inscrire dans le sens des aspirations de la Kabylie à aller vers son destin propre. 

Amghid


Aucun commentaire

Fourni par Blogger.