L'ONU s'oppose à la naissance d'un état kurde


Une fois de plus, l'Organisation de Nations Unies prouve que ses intérêts financiers et économiques des plus puissants de ce monde font tout d'abord sa priorité, Aucun droit quelque soit sa légitimité et sa justesse ne peut primer sur ces intérêts.

L'ONU par le biais de son secrétaire général, a exhorté le Kurdistan d'Irak de ne plus poursuivre son chemin de libération sous prétexte que le combat mené contre ISIS autrement dit EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant) ne puisse être compromet.




La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général estime que la tenue du référendum au Kurdistan irakien dérogerait à la nécessité de vaincre l’EIIL


Le Secrétaire général estime que toute décision unilatérale d’organiser un référendum en ce moment dérogerait à la nécessité de vaincre l’EIIL ainsi qu’à l’indispensable reconstruction des territoires libérés et à la facilitation d’un retour sûr, volontaire et digne des plus de trois millions de réfugiés et personnes déplacées.

Le Secrétaire général respecte la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’unité de l’Iraq et considère que toutes les questions en suspens entre le Gouvernement fédéral et le Gouvernement de la Région du Kurdistan devraient être résolues dans le cadre d’un dialogue structuré et d’un compromis constructif.

Le Secrétaire général appelle tous les dirigeants de l’Iraq à aborder cette question avec patience et retenue. Les Nations Unies se tiennent prêtes à appuyer de tels efforts.

SG de l'ONU, António Guterres

Quelque soit les entraves et embûches que des organisations de types impérialistes ou fantomatiques comme c'est le cas de l'ONU, le peuple déterminé lorsqu'il exprime sa volonté de reconquérir sa liberté, il finira inéluctablement par y arriver.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.