Violences en Catalogne : le Québec s'exprime





À l'image de son homologue belge, Philippe Couillard, Premier ministre du Québec a exprimé son indignation face aux violences que subissent les Catalans et dont l'auteur n'est autre que le gouvernement espagnol, ce dernier a intervenu pour empêcher la tenue du référendum d’autodétermination, tentant ainsi d' empêcher le peuple catalan de décider de son sort et de l'avenir de son pays.


François Legault, député du Parti Québécois et chef-fondateur de la Coalition Avenir Québec (CAQ) s'est exprimé via un communiqué qui a paru sur le site officiel de la CAQ ( https://coalitionavenirquebec.org/fr/presse/referendum-en-catalogne-declaration-de-francois-legault-chef-de-la-coalition-avenir-quebec/?lang=fr) affirmant que "La Coalition Avenir Québec déplore l’utilisation de la force et de la répression par l’État espagnol pour contrer la tentative du gouvernement catalan de tenir un référendum sur l’indépendance de la Catalogne", avant de continuer "dans tous les cas de figure, la répression et la violence pour régler des problèmes politiques ne sont pas la solution et sont inacceptables ".

 




Benoît Charette, lui aussi représentant de la CAQ, et député sous la bannière du Parti québécois, a qualifié "la situation en Catalogne" de "préoccupante" et estime que "la violence et la répression ne doivent jamais être une solution dans un pays démocratique"

  

Jean-François Lisée a tenu à condamner sur son compte Tweeter, Justin Trudeau, Premier ministre canadien pour son silence criant, en ignorant honteusement les événements en Catalogne.



 

Yella N.W
Monde Kabyle

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.